La traduction audiovisuelle englobe toutes les techniques d’adaptation des supports médiatiques d’une langue à une autre. Séquence publicitaire, documentaire ou film, elle permet de transcrire tout genre de média. Les prestations proposées par les nombreux studios de traduction varient selon les demandes de chacun sans dénigrer les principes directeurs qui servent de balises.

La typologie des traductions audiovisuelles

Audiovisuelle

Le décryptage d’une vidéo de langue étrangère en langue française peut se faire de plusieurs manières. Selon les requêtes du client et les résultats qu’il veut obtenir, les agences de traduction audiovisuelle proposent différents types de prestation. Il y a d’abord le doublage où la finalité est de faire entendre la voix off française au détriment de la langue incomprise ou vice-versa. La production de cette synchronisation est un travail minutieux qui demande l’intervention de vrais professionnels amplement formés. Les sous-titrages aussi sont un autre moyen de traduction. Ils consistent à inscrire, sur le bas de l’écran, la version française des phrases entendues en voix originale tout au long de la vidéo. Et enfin, on a la transcription qui est une méthode de traduction à l’écrit des contenus d’un fichier son.

 

Le doublage et le sous-titrage sont connus du grand public au travers des films à la télévision ou au cinéma. Mais on les retrouve aussi plus discrètement dans les vidéos commerciaux et publicitaires, les films d’entreprise, les vidéos institutionnelles ou toute autre vidéo multilingue, qu’elle soit destinée à être mise en ligne ou à être diffusée sur le petit ou le grand écran.

Les règles d’or dans la traduction audiovisuelle

Parmi les techniques cités ci-dessus, le sous-titrage et le doublage sont les plus utilisés dans les communications d’entreprise. Quelques points sont à éclaircir sur les exigences à imposer auprès d’un studio audiovisuel. En premier lieu, sous-titrages et doublages ne peuvent être traduits mot à mot.

 

La traduction audiovisuelle nécessite une expertise technique en plus de compétences linguistiques. Ainsi, les traducteurs audiovisuels sont des traducteurs compétents et spécialisés dans le domaine. Ils sont accompagnés dans leur travail par des techniciens ou chefs de projets experts audio et vidéo. Ainsi, le traducteur se doit de connaître les principales idées évoquées dans un support média avant de faire son travail. De ce fait, il doit être capable de résumer le contenu et de transmettre le message dans sa généralité.

 

Pour des vidéos clé-en-main publicitaires, on mise sur la créativité des opérateurs afin qu’ils puissent produire un message attrayant et adapté aux publics cibles.

 


mot clés :