server-1235959_1280

L’essor d’Internet et plus particulièrement le succès des sites d’e-commerce intéresse aujourd’hui beaucoup d’entrepreneurs. De plus en plus de Français font leur course sur la Toile. Ainsi, ouvrir une boutique en ligne peut s’avérer profitable. La création de ces échoppes et la conception d’un site web en général nécessitent cependant un hébergement web.

Les alternatives d’hébergement web

L’hébergement web est un point important dans la conception d’un site web. La performance du serveur qui va accueillir les codes sources ainsi que les données du portail internet influe en effet sur la fluidité de navigation des internautes. Si les développeurs choisissent un mauvais hébergeur, le trafic sera limité et dans le cas d’une boutique en ligne cela serait fatal.

On distingue aujourd’hui trois formules sur le marché. Quelques prestataires comme Wordpress offrent un hébergement gratuit, mais restreignent par la suite les options de gestion du site. D’autres firmes affichent des services payants pour des serveurs mutualisés c’est-à-dire que chaque serveur est alloué à de nombreux sites. Bien que moins chères, ces offres ne sont cependant pas adaptées à une boutique en ligne. Pour ces types de plateformes, il faut impérativement un serveur dédié.

Les avantages d’un serveur dédié

Un serveur dédié offre plus de performances comparé aux hébergements mutualisés, ils permettent de profiter d’un trafic illimité et donnent la possibilité d’offrir une meilleure d’expérience de navigation aux internautes. Ils procurent également un meilleur contrôle et influent sur le référencement. En voici un exemple : https://express.ikoula.com/fr/serveur-dedie.

Ce type d’hébergement prévient en effet une surcharge réseau qui pourraient rendre indisponible le site. Ainsi, il diminue les taux de rebond et participe à l’obtention d’un meilleur positionnement. Dans ce contexte, il est plus avisé d’employer un serveur dédié pour une boutique en ligne d’autant plus qu’ils facilitent la gestion du contenu, ce qui est pratique quand il faut gérer des milliers et des milliers d’articles.


mot clés :